Soins médicaux pour oiseaux et animaux exotiques

Oiseaux, reptiles, petits mammifères exotiques...

Le Département des Oiseaux et Animaux Exotiques offre un service médical de pointe pour les oiseaux, mammifères exotiques (furets, lapins, rongeurs, hérissons, phalangers volants) et reptiles.

Désolée, nous ne soignons pas les amphibiens, poissons, invertébrés, primates ou cochons vietnamiens.

 

Notre Équipe

  • Julie Hébert
    Julie Hébert
    DMV, Dipl. ABVP (pratique aviaire)
    Oiseaux et animaux exotiques ABVP
     
  •  Kim Langlois
    Kim Langlois
    DMV
    Vétérinaire pour animaux exotiques
     
  • Édouard Maccolini
    DMV, IPSAV
    Vétérinaire pour animaux exotiques
     

 

Nos services

Examen clinique/médecine préventive

L'examen clinique, la première étape de l'examen médical, permet au vétérinaire de recueillir de l'information afin de poser un diagnostic ou une impression clinique. L'examen clinique comprend une anamnèse; le récit des antécédents médicaux. Il comprend aussi l'examen de la régie, c'est-à-dire la description des conditions nutritionnelles, environnementales, et sociales de votre animal. Les problèmes de régie étant souvent à la source de maladies chez les oiseaux et animaux exotiques, cette partie de l'examen clinique est particulièrement importante. Par la suite, l'examen à distance permet de recueillir beaucoup d'information (la posture, le plumage ou le pelage, les fientes, par exemple) sans avoir à toucher ou à manipuler votre animal, et lui permet aussi de s'acclimater à l'environnement de l'hôpital. Dans le cas d'un patient en état critique, le vétérinaire peut se limiter à l'examen à distance pour ne pas avoir à le manipuler avant de le stabiliser. Finalement, l'examen physique de votre animal implique habituellement une contention et une manipulation pour permettre la palpation, l'examen de près de certaines structures (la cavité orale par exemple), et l'auscultation. La prise du poids et de l'état de chair font partie de l'examen physique.

L'examen clinique permet d'établir une première liste de problèmes, et de présenter une liste de diagnostics possibles. L'examen clinique est le pivot de l'image clinique que la vétérinaire tente de dessiner afin de pouvoir recommander un traitement approprié. À la fin de l'examen clinique, la vétérinaire pourra proposer des examens complémentaires pour compléter l'image. Il est important de noter que les informations fournies par un examen complémentaire reflètent l'état de l'animal au moment de l'examen. Certains examens complémentaires pourront êtres répétés dans le temps afin d'établir la tendance d'une maladie ou de faire un suivi médical. Les examens complémentaires pouvant êtres utiles en médecine des oiseaux et animaux exotiques sont détaillés ci-dessous.

Examen d'élevage

L'approche médicale est particulière lorsque le « patient » correspond à une population d'individus. L'examen d'élevage comporte les bases de l'examen clinique d'un individu, et plus encore. D'ailleurs, l'examen d'élevage nécessite l'examen clinique d'au moins un individu à partir duquel il est possible d'extrapoler des renseignements pertinents. Par la suite, l'emphase est placée sur l'examen de la régie. Il tient compte des besoins de l'espèce, des contraintes que peuvent occasionner un grand nombre d'individus, des exigences particulières liées à la reproduction, du contrôle des maladies contagieuses, et des paramètres néonataux. Un rapport est fournit avec des conseils et suggestions pour améliorer le bilan de l'élevage. Des examens complémentaires appropriés sont recommandés au besoin.

Consultation de comportement

Les perroquets sont des animaux hautement intelligents et sociaux qui nécessitent une stimulation intellectuelle et sociale considérable. Ces besoins sont difficiles à combler à travers les exigences qui sont imposées par une vie quotidienne normale. Plusieurs oiseaux développent des comportements dits « indésirables », en réponse à ces lacunes. Ces comportements peuvent provoquer le bris d'une relation entre l'animal et le propriétaire, peuvent mener à la négligence et l'abandon de l'animal. La consultation de comportement vise à décrire le comportement indésirable dans le contexte des exigences sociales et intellectuelles d'un oiseau, à identifier ses éléments déclencheurs, et à donner des conseils sur sa prévention et sa modification. La consultation de comportement est une première étape pour arriver à une meilleure compréhension des besoins du perroquet et une amélioration de la relation entre le perroquet et le propriétaire.

Hospitalisation et soins intensifs

Il est parfois nécessaire d'hospitaliser un animal malade. Au Centre Vétérinaire Laval, le département des Oiseaux et Animaux Exotiques est muni d'installations ciblées à nos espèces et situées à l'écart des espèces traditionnelles. Les cages individuelles, faites sur mesure afin d'accueillir des animaux de taille et forme variées, fournissent un environnement tranquille, où la température, l'humidité et le taux d'oxygène sont contrôlés. Des soins intensifs sont prodigués aux patients les plus critiques. Un personnel dévoué et formé pour s'occuper des animaux exotiques assure les soins quotidiens de chaque patient. Les propriétaires ont un suivi quotidien pour demeurer informé de l'évolution de sa condition. Si un patient doit rester plusieurs journées, et si sa condition le permet, il est possible d'organiser des visites. Lorsque l'animal est prêt à quitter l'hôpital, un rendez-vous avec la technicienne du département est prévu afin de pouvoir prendre le temps d'expliquer les soins et traitements qui seront à poursuivre à la maison. Un rapport écrit décrivant la condition de l'animal, les traitements reçus à l'hôpital, ainsi que les conseils à court et à long terme est fournit au propriétaire.

 

Examens complémentaires

Analyses sanguines

D'innombrables renseignements peuvent êtres recueillis à partir de prélèvements sanguins. Notre laboratoire sur place offre plusieurs analyses permettant d'avoir des résultats de bilans sanguins rapides. Ceux-ci confèrent une base de données de paramètres physiologiques qui contribuent au développement de l'image clinique de votre animal. Des prélèvements peuvent être envoyés aux laboratoires externes pour des tests spécialisés ou pour le dépistage de maladies contagieuses. La prise d'un prélèvement implique une contention de courte durée.

Imagerie médicale

L'imagerie médicale comprend plusieurs modalités d'acquisition et de reconstruction d'images du corps. La radiographie numérique, la fluoroscopie, la tomodensitométrie (CT scan), la résonance magnétique (IRM), l'échographie et l'endoscopie peuvent fournir une représentation visuelle de certaines conditions pathologiques (fractures, déplacement d'organes, élargissement d'organes, etc...). Les différentes facettes de l'imagerie médicale sont complémentaires et sont recommandées par la vétérinaire selon la maladie soupçonnée et les contraintes de la condition de l'animal en question.

Analyse de selles

L'analyse de selles est une procédure qui implique le prélèvement de matière fécale et l'analyse de celle-ci afin de déterminer la présence d'une condition médicale. Ces tests sont habituellement utilisés pour identifier des microorganismes ciblés. Certains parasites, champignons, bactéries et virus sont détectés à partir de matière fécale. L'analyse de selles peut aussi servir à explorer des conditions non infectieuses. Notre laboratoire sur place permet d'avoir des résultats rapides pour de nombreuses analyses.

Culture microbiologique

La culture est un moyen de faire propager des organismes microbiens dans un milieu spécifique qui est propice à leur croissance sous des conditions de laboratoires contrôlées. La culture sert à isoler et identifier un microbe pouvant être à l'origine d'une infection. Une culture bactérienne, fongique ou virale est effectuée à partir d'un écouvillon ou d'un prélèvement d'un liquide corporel. Des examens complémentaires peuvent fournir des renseignements sur la susceptibilité d'un microbe aux drogues anti-microbiennes, permettant de prescrire des médicaments appropriés.

Cytologie

La cytologie est l'analyse des cellules provenant d'un liquide ou d'un tissu biologique. Un échantillon est prélevé (habituellement à l'aide d'une aiguille et seringue), étalé sur une lame de microscope, coloré et analysé. La cytologie est principalement utilisée pour la détection d'indices d'infection ou de néoplasie (cancer). Le prélèvement par aspiration est une procédure de courte durée qui peut nécessiter une tranquillisation et une analgésie (contrôle de la douleur).

Nécropsie

Lors de la perte d'un animal de compagnie, les émotions fortes peuvent nuire à la prise de décisions objectives. Dans certaines circonstances, un vétérinaire peut conseiller une nécropsie dont le but est de déterminer la cause de la mort, ou de l'état de l'animal avant son décès. Ceci est particulièrement pertinent lorsqu'il y a risque de maladie contagieuse et qu'il y a eu contact avec d'autres animaux. Par contre, l'intérêt d'une nécropsie n'est pas uniquement clinique: le deuil peut être allégé lorsque la cause de la mort est élucidée. Il est possible de remettre l'animal au propriétaire après une nécropsie pour permettre un enterrement ou une crémation. Cette dernière étape est aussi importante pour permettre d'entamer le deuil, et elle est encouragée.

 

Procédures médicales non-chirurgicales

Pose de micropuce

Une micropuce est un élément électronique de taille comparable à un grain de riz. Il est injecté sous la peau ou dans le muscle d'un animal. La micropuce est passive et est bien tolérée par les animaux. Elle s'active qu'au passage des ondes radioélectriques d'un scanneur à micropuce. Un numéro aléatoire est attribué à chaque micropuce. Ce numéro, ainsi que les coordonnées du propriétaire, sont enregistrés dans un formulaire fourni par le manufacturier. Le propriétaire reçoit une copie du formulaire, l'original étant envoyé au manufacturier qui le sauvegarde dans une base de données. Si un animal trouvé est scanné par un refuge ou un vétérinaire, celui-ci pourra contacter le propriétaire par l'entremise du manufacturier de la micropuce. La micropuce n'est pas un dispositif de pistage et ne permet donc pas de localiser un animal par GPS.

Taille de bec

La taille de bec est conseillée pour des oiseaux (et certains reptiles) dont le bec a une croissance anormale et une usure inadéquate. Un bec de conformation anormale peut empêcher un oiseau de manger. Pour savoir si le bec d'un oiseau est normal, il s'agit de le comparer à un autre oiseau de la même espèce, ou de le faire examiner par un vétérinaire aviaire. Un oiseau en santé ne devrait pas avoir besoin de taille de bec. C'est pourquoi elle est considérée comme étant une procédure médicale et non pas un toilettage. Si une taille de bec est nécessaire, il est important de trouver la cause sous-jacente et de la traiter si possible. Un examen clinique est donc requis lors de la première consultation pour taille de bec. Il est habituellement nécessaire de faire des tailles de bec régulièrement durant la vie de l'animal.

Dentisterie

Le syndrome de maladie dentaire acquise est fréquent chez les lapins et rongeurs de compagnie. La croissance continuelle des dents exige une usure adéquate de celles-ci pour le maintien d'une longueur normale. Toute anomalie de forme, position ou structure peut interférer avec l'usure normale, causant une élongation des dents avec des conséquences douloureuses.

La taille de dent, le traitement d'une l'infection dentaire associée, et le contrôle de la douleur peuvent temporairement soulager un animal souffrant de maladie dentaire acquise. Par contre, les dents s'allongeant continuellement, il est habituellement nécessaire de gérer une maladie dentaire acquise pour la durée de vie de l'animal.

La gestion d'une maladie dentaire acquise implique :

  • Un examen clinique annuel
  • Selon le cas, un examen dentaire radiographique ou par tomodensitométrie (CT)
  • Une taille de dents mensuelle, du moins pendant les premiers mois*
  • L'administration d'antibiotiques au besoin
  • L'administration d'analgésiques (contre la douleur) au besoin
  • Un changement graduel de l'alimentation selon le cas
  • Un engagement à faire un suivi médical rigoureux à long terme

*La taille de dent peut se faire avec un animal vigile dans certains cas; dans les cas de maladie dentaire acquisede stade avancé, une anesthésie générale peut être requise.

 

 

Chirurgie

Élective

En médecine des oiseaux et animaux exotiques, seule la castration de lapins et rongeurs ainsi que la stérilisation de lapines est considérée comme étant élective.

La castration est conseillée pour empêcher la reproduction. Elle est aussi indiquée pour réduire certains comportements (agressivité, le marquage de territoire, par exemple). Il est recommandé de faire castrer un animal dès l'apparition des testicules dans le sac scrotal. Veuillez nous contacter pour connaître l'âge recommandé pour cette procédure pour votre animal.

La stérilisation (ovariohystérectomie) de la lapine est fortement recommandée afin de prévenir le cancer de l'utérus. En effet, celui-ci est fréquent chez les lapines entre l'âge de 2 et 8 ans. Il est conseillé de faire stériliser les lapines entre l'âge de 6 et 12 mois.

Un examen clinique est nécessaire avant toute procédure chirurgicale afin de s'assurer de la santé de l'animal. L'examen clinique doit être complété pas plus que 6 mois avant la chirurgie. L'animal est laissé à l'hôpital la veille de la chirurgie. Un examen pré-anesthésique inclus est performé juste avant la procédure. La chirurgie requiert une anesthésie générale. Des médicaments sont administrés avant la chirurgie pour prévenir l'anxiété et la douleur et pour faciliter la convalescence. L'animal reste à l'hôpital jusqu'au lendemain de la chirurgie pour un suivi post opératoire. Il n'est pas nécessaire de ramener un animal ayant eu une castration pour faire enlever les points. Par contre, un suivi médical, inclut dans le coût de la chirurgie, est conseillé 2 semaines après une stérilisation de lapine pour le retrait des points.

Diagnostique

La détection ou la confirmation d'une maladie soupçonnée peut exiger le prélèvement chirurgical d'échantillons biologiques. La biopsie est une procédure diagnostique qui consiste en un prélèvement d'un échantillon de tissu et l'analyse microscopique de celui-ci par un pathologiste vétérinaire. Elle accompagne généralement d'autres tests complémentaires afin de compléter une image clinique et de préciser un diagnostic. Plusieurs analyses peuvent être effectuées sur une biopsie pouvant prodiguer de l'information sur la présence et la nature d'un cancer, d'un processus infectieux, d'une maladie métabolique, parmi d'autres. L'obtention d'une biopsie requiert habituellement une anesthésie générale.

 

 

Toilettage

Taille d'ongles

La taille d'ongles est conseillée pour les oiseaux et lapins, et parfois pour les rongeurs et reptiles. L'usure des ongles étant différente d'un animal à l'autre, la taille d'ongle se fait au besoin (une fois par mois, ou une fois par année, ou encore jamais!). La taille d'ongles se fait à l'aide d'une lime, d'un coupe-ongle ou d'un Dremel, selon le cas.

Taille de plumes

La taille de plumes est effectuée afin de réduire le vol. On cherche à réduire le vol pour diminuer les risques de fuites (surtout l'été), de pouvoir sortir l'oiseau dehors sans contention, ou de faciliter l'entraînement. Le nombre de plumes à couper ainsi que la longueur à enlever dépend de l'âge de l'oiseau, de sa santé physique, et des attentes du propriétaire. La taille de plumes est idéalement effectuée après une mue; la taille durera donc jusqu'à la prochaine mue. Une taille de plume inappropriée peut mener à des problèmes physiques et comportementaux sérieux; il est donc conseillé de consulter une personne expérimentée pour le faire. Il est à noter qu'un oiseau peut planer quelques mètres (et plus encore s'il vente) même avec une taille de plume appropriée.